miroirs-Définitions religieuses
Cliquez ici pour découvrir le Journal Mosaïque de ce mois


MIROIRS - LE DICTIONNNAIRE RELIGIEUX


Ablution
n. f. : action de se purifier en se lavant le corps ou une partie du corps. L'ablution se retrouve dans beaucoup de religion, ainsi que le symbolisme lié à l'eau et à la régénération ou la renaissance.
ISLAM : Chez les musulmans, l'ablution avant la prière est obligatoire. Elle doit être faite avec de l'eau ou de la terre propre si l'on est en voyage par exemple. (coran sourate 4 verset 43) Dans toute mosquée, il doit y avoir une salle des ablutions qui isole la salle de prière du monde profane.

Agnosticisme, n. m. : Philosophie Doctrine selon laquelle l'homme ne peut appréhender tout ce qui est au-delà des données de l'expérience.
Par extension Scepticisme en matière de religion.

Allâh : En langue arabe ce mot signifie : "Dieu". Pour le Vatican "Allâh est le seul mot qu'ont les chrétiens de langue arabe pour dire Dieu".

Ayatollah
de l'arabe ayat, signe et Allah, Dieu. Le "signe de Dieu". L'ayatollah est la plus haute personnalité de la hiérarchie musulmane chiite.

Chiisme : Le chiisme (ou chi'isme, shi'isme) qui regroupe environ 10 % des musulmans constitue l'une des trois principales branches de l’islam avec le sunnisme et le kharijisme.
Étymologiquement, le terme chiisme vient de shî'at 'alî, le parti d'Ali. À la mort de Mohammed en 632 la question de sa succession fut à l’origine du premier grand schisme de l’islam. Ceux qui prirent le parti d’Ali, cousin et gendre de Mohammed estimaient qu'il était l'unique successeur légitime

La communion
(du latin communio, c'est-à-dire cum, avec ; unio, union) désigne l'union dans une même foi.

LA COMMUNION

Dans la religion chrétienne, mais plus particulièrement chez les catholiques et les orthodoxes grecs, la communion désigne la commémoration du repas pris par Jésus avec ses disciples, la veille de sa Passion. Ce repas est appelé la Cène par les chrétiens (pour cette raison, et d'autres raisons doctrinales, sa commémoration est surtout appelée Sainte Cène chez les protestants afin de souligner son caractère symbolique).
La cène est relatée dans les évangiles (du grec evangelios, qui signifie Bonne Nouvelle en grec ancien), par chacun des quatre évangélistes :
· Matthieu, apôtre,
· Luc, qui fut par la suite compagnon de |Paul, également rédacteur des Actes des apôtres,
· Marc, qui fut compagnon de Pierre,
· Jean, apôtre.
Jean , qui était le plus jeune des quatre évangélistes, se trouvait à la gauche de Jésus lors du repas pascal. C'est lui qui a relaté avec le plus de précisions les paroles prononcées par Jésus lors du repas, dans ce que l'on appelle le discours de la Cène (évangile selon saint Jean, chapitres 13 à 17).
Après la Résurrection de Jésus, Pierre et Jean (étant plus jeune, celui-ci courut plus vite vers le tombeau et arriva le premier) furent les premiers à avoir compris que Jésus était ressuscité (ils ne l'avaient pas encore vu de leurs propres yeux).
la communion correspond au temps du repas, plus particulièrement au moment où l'on partage le pain (ou le pain et le vin selon les habitudes).



Circoncision : La circoncision est pratiquée sur le jeune garçon, en général peu après la naissance et normalement avant la puberté. Elle consiste en l'ablation du prépuce, cette peau qui recouvre le gland.

Dans la Bible
Genèse, Chapitre 17 (Traduction de Louis Segond)
9 Dieu dit à Abraham : Toi, tu garderas mon alliance, toi et tes descendants après toi, selon leurs générations.
10 C'est ici mon alliance, que vous garderez entre moi et vous, et ta postérité après toi : tout mâle parmi vous sera circoncis.
11 Vous vous circoncirez ; et ce sera un signe d'alliance entre moi et vous.

JUDAISME
Les juifs pratiquent la circoncision le huitième jour après la naissance.
C'est lors de la circoncision que l'on donne son nom à l'enfant. La circoncision est extrêmement importante pour les juifs pour qui elle marque l'alliance de Dieu conclue avec Abraham. On parle ainsi de Berit Milah, alliance de circoncision.

ISLAM
Elle n'est pas obligatoire (aucun commandement direct dans le Coran) mais elle est fortement recommandée.
Tous les musulmans sont circoncis en général peu après la naissance et toujours avant la puberté, sauf pour les convertis pour qui la circoncision n'est pas obligatoire.

CHRISTIANISME
Seuls les coptes semblent pratiquer la circoncision masculine et féminine (excision).

Copte : n. m. et n. f. Nom des chrétiens d'Égypte.
La langue copte ou simplement le copte, l'idiome de transition qui s'est parlé en Égypte depuis l'introduction du christianisme, qui est éteint maintenant, et qui a les plus grandes ressemblances avec l'ancien égyptien.
Rem. On disait aussi autrefois cophte.

Fondamentalisme : Courant né aux Etats-Unis dans les années 1910 par réaction au protestantisme d'inspiration libérale, qui, nourri de l'interprétation historico-critique, mettait en cause la véracité historique de certains récits de la bible.
Les fondamentalistes prônent le retour aux textes de la Bible comme "fondement" de tout.
Ils sont créationnistes, c'est à dire défendent l'idée d'une création du monde en six jours.

LE FONDAMENTALISME PROTESTANT

Le fondamentalisme est né aux Etats-Unis, dans le contexte du protestantisme. Il est une réaction contre la modernité. Il s'inscrit dans la tradition des "réveils spirituels".
En 1919, des pasteurs presbytériens, baptistes et méthodistes fondent la World's Christian Fundamentals Association, pour défendre les points de la foi qui leur paraissent fondamentaux.
Ils soutiennent en particulier une interprétation littérale de la Bible. Prenant à la lettre le récit de la création du monde en six jours dans la Genèse, ils rejettent les théories de Darwin sur les origines de l'homme et sur l'évolution.
Ils estiment que la Bible est infaillible (inerrance de l'écriture). Sur tous ces thèmes les thélogiens relativisent pourtant ces affirmations.
Les fondamentalistes mènent une vie sans sexe hors mariage, sans tabac et sans alcool.
Le fondamentaliste est marqué par l'attente de la fin de l'histoire, l'Apocalypse, et le retour du Christ pour instaurer son règne.
Les fondamentalistes sont profondément ignorants sur la réalité, scientifique, très intolérents. Ils ont soutenu toutes les guerres engagés par les Etats Unis au nom du Christ et de la défense de l'Occident (Irak, Liban, Palestine, Afghanistan...).


Dans un pays où 96 % des adultes déclarent croire en Dieu et où 46 % se disent évangélistes, ce ne sont plus la grâce et la foi personnelle qui sauvent, mais la puissance et la richesse du Dieu américain.
Tocqueville avait bien vu que " non seulement les Américains suivent leur religion par intérêt mais ils placent souvent dans ce monde l'intérêt qu'on peut avoir à le suivre ".
Alors que l'Europe dissocie peu à peu religion et politique, les États-Unis ne cessent de les confondre.
Tel est le paradoxe du pays qui choisit en 1786 la séparation des Églises et de l'État, pour réduire la compétition des multiples confessions, mais où la religion est devenue " la première institution politique ".


Photo : Le Gouvernement de Bush en prière, et sous le contrôle des fondamentalistes aux Etats Unis.


Frères Musulmans (les) : Les Frères Musulmans, créés en 1928, est une association égyptienne islamiste qui souhaite d'abord par un Islam politique, former l'état selon le Coran.
Le mot d'ordre d'Hassan El-Banna : "Nous voulons l'individu musulman, puis la famille musulmane, puis le peuple musulman, puis le gouvernement musulman, puis enfin la nation musulmane." C'est l'islamisation par le bas.
Aujourd'hui le mouvement intégre la vie politique égyptienne à certains niveaux.

Gnosticisme : Nom masculin singulier, en histoire, doctrine d'un ensemble de sectes religieuses pendant les premiers siècles de notre ère, connaissance ésotérique parfaite et initiatique contenant toutes les connaissances sacrées

Halal : Dans la religion musulmane, le mot halâl, permis; non sacré; profane, licite) est l'antonyme de harâm. halal définit ce qui est permis pour le musulman et harâm définit ce qui est interdit au musulman et donc péché.
La notion de halâl et harâm concerne notamment l’alimentation du musulman : par exemple manger du poisson est halâl, alors que manger du porc est harâm.
Pour que de la viande soit «halâl», il faut que l'animal ait été égorgé au nom de Dieu et conformément aux préceptes de l’Islam.
Le Coran et la Sunna spécifient les aliments « haram » ainsi que les conditions sous lesquelles certains aliments deviennent halal.
"Les animaux morts, le sang, la chair du porc, tout ce qui a été tué sous l'invocation d'un autre nom que celui de Dieu, les animaux suffoqués, assommés, tués par quelque chute ou d'un coup de corne ; ceux qui ont été entamés par une bête féroce, à moins que vous ne les ayez purifiés par une saignée ; ce qui a été immolé aux autels des idoles ; tout cela vous est défendu. Ne vous les partagez pas en consultant les flèches, car ceci est une impiété. Le désespoir attend ceux qui ont renié votre religion ; ne les craignez point, craignez-moi." Coran (V ; 4) Traduction de Kasimirski, Maxi-livres.

Hamas : ( « ardeur » ou « ébullition », qui est l'acronyme de: Harakat al-Muqawama al-Islamiya, ce qui signifie « Le mouvement de résistance islamique ») est le plus important mouvement islamiste palestinien actuel.
Le Hamas est sur la liste des organisations terroristes de l'Union européenne, du Canada, des États-Unis et d'Israël mais pas sur celle de Russie. Les attaques de sa branche armée visent les militaires et les civils israéliens.
Le mouvement a créé un vaste réseau d'assistance sociale dans la Cisjordanie et dans la Bande de Gaza.
Le Hamas a remporté les élections législatives palestiniennes de 2006.

Hezbollah (le) : (en arabe « Parti de Dieu ») fondé en juin 1982 est un mouvement politique chiite libanais possédant une branche armée qui fut crée, à l'origine, en réaction à l'invasion israélienne au Liban en s'appuyant sur un financement iranien et syrien.
Sur l'emblème du Hezbollah est écrit, au-dessus d'une main tenant un AK-47, un verset extrait du Coran (V, 56); « Et quiconque prend pour alliés Dieu, son messager et les croyants, [réussira] car c'est le parti de Dieu qui sera victorieux. »[1] . Sur le drapeau seulement la dernière partie du verset est écrite "car c'est le parti de Dieu qui sera victorieux"

Marcionisme : Nom masculin singulier - en religion, doctrine hérétique de Marcion, au IIe siècle de notre ère, qui prêchait l'opposition entre le Dieu de justice et le Dieu d'amour

Messalisant : la sociologie religieuse avait pour habitude de désigner par ce mot celui qui participe à la messe chaque dimanche, par opposition au "pascalisant", qui limite sa pratique à la confession et à la communion annuelle, en général à Pâques, comme cela se faisait il y a quelques décennies, en particulier chez les hommes vivant à la campagne

Le monothéisme : (du grec [monos], « seul, unique » et [theos], « dieu ») est la doctrine religieuse ou philosophique qui affirme l'existence d'un seul dieu (par opposition au polythéisme) personnel et distinct du monde (par opposition au panthéisme).
Quelques exemples :
Le culte d'Aton, par Akhénaton en Égypte ;
le judaïsme ;
le christianisme (dont le catholicisme et affiliés et le protestantisme et affiliés) ;
l'islam ;
le sikhisme.

Nirvana : est un terme qui signifie littéralement « extinction », « libération » et, par extension « état de félicité, état de paix »

Non-pratiquant : ce terme définit celui qui se définit comme catholique mais n'assiste aux célébrations qu'à l'occasion de certaines fêtes ou d'événements familiaux (mariages, communions…).

Polythéisme : Le polythéisme désigne les religions au sein desquelles coexistent plusieurs dieux.
Ces religions sont aussi parfois qualifiées de "païennes" (en ce qui concerne l'Europe).
Le paganisme est polythéiste : il désigne les religions ancestrales indo-européenne.
La plupart de ces religions antiques ont subi le joug du monothéisme judéo-chrétien. Néanmoins, le fond "païen" n'est mort qu'en apparence : le christianisme n'est bien souvent qu'un vernis. Étymologiquement, les païens sont les gens "du pays", ceux qui, proches de la terre, ont conservé la religion indigène.
La seule religion indo-européenne ayant véritablement survécu sans interruption est l'Hindouisme (Mais les hindous ne considèrent pas hindouisme pour être polythéisme).
Etant des religions autochtones, locales, ancestrales, polythéisme ne pratiquent pas de prosélytisme. Ce ne sont pas des religions révélées : elles sont surtout basée sur la Nature et sur les traditions orales, contrairement aux monothéismes, religions du désert basée sur le Livre et prétendant avoir reçu la parole de Dieu.
Liste de religions polythéistes :
La religion des Romains
La religion des Grecs
La religion des Celtes
La religion des Germains
La religion des Slaves
La religion des Baltes
La religion des Indiens
La religion des Perses
La religion phénicienne
La religion des Égyptiens
Les religions précolombiennes
Les religions africaines

Pratiquant régulier : avec l'évolution de la pratique religieuse, la sociologie religieuse a préféré le terme de " pratiquant régulier ", d'abord pour désigner ceux qui assistaient à la messe au moins une fois par semaine, puis,ce nombre devenant trop restreint pour être statistiquement significatif, au moins une fois par mois.

Pratiquant occasionnel : on classe dans cette catégorie ceux qui assistent régulièrement à la messe, mais moins d'une fois par mois.

Prière : action de prier, supplication adressée à Dieu, à une divinité.
ISLAM
Pour les musulmans, la prière obligatoire doit se faire cinq fois par jour et au moins une fois par semaine en collectivité, à la mosquée, le vendredi. La prière est le second des cinq piliers (principes) de l'Islam, elle est donc une obligation.
Elle se pratique en direction de la Ka'ba de la Mecque (Arabie Saoudite), et mêle récitations du Coran et prosternations dans une gestuelle bien déterminée.
En islam, on ne doit pas prier un saint ou un prophète, on ne doit prier que Dieu.

Qaida (en arabe): ; aussi parfois écrit Al-Qaïda, Al-Qaeda, Al-Qa'ida, Al-Quaida, ou plus justement Al-Quaïda, mot arabe pour « la base ») est un mouvement terroriste islamiste sunnite qui fut fondé par Oussama Ben Laden en 1988.

Ramadan : Date du Ramadan 2006 : début vers le 23 septembre 2006. Le ramadan est le nom du 9e mois du calendrier lunaire musulman. Il correspond, pour les musulmans à une période de jeûne (siam) et d'abstinance qui dure toute la journée.
Le ramadan est d'autant plus important qu'il correspond au quatrième des cinq piliers de l'Islam.
Il est donc obligatoire pour tout musulman en état de le faire (en sont dispensées les personnes malades ou trop âgées ou les femmes pendant leurs mentruations).
Le ramadan commence au levé du Soleil et se termine au coucher du Soleil.
Il est interdit de manger, de boire ou d'avoir des relations sexuelles avec son conjoint pendant ce temps. Mais c'est aussi un temps privilégié pour se recueillir, prier, lire le Coran, etc.
En effet, c'est pendant le mois de ramadan que Mahomet reçu la révélation du Coran. Et très précisément pendant La Nuit du Destin (Leïlett el Kader), entre le 26e et le 27e jour.
La rupture du jeûne se fait généralement en famille ou en communauté, et, par tradition, on rompt d'abord le jeûne avec une datte, du lait...
Le ramadan est une des traditions les plus observées des musulmans, certainement pour le caractère spirituel universel du jeûne.
Le mois de ramadan est suivi du mois de chawwal. Le premier jour du mois de chawwal, on fête l'Aid el Fitr qui marque la fin du jeûne.
Les personnes qui ont manqué des jours de jeûne doivent rattraper leurs jours après le ramadan. Ils commencent à les rattraper le jour suivant l'Aid el Fitr.

Sunnisme : L'islam sunnite ou sunnisme est le principal courant religieux de l'islam. Les adeptes de la tradition sunnite sont dénommés sunnis ou sunnites.
Il est admis parmi les sunnites que le nom est dérivé du mot sunna qui représente la ligne de conduite de Mohammed. Une autre interprétation du nom est que cela est dérivé du mot « Sunni » qui signifie un chemin moyen se rapportant à l'idée que le sunnisme est un courant entre le chiisme et le kharidjisme.

TALION (La loi du talion)
n.m. du latin talio. Loi du talion, loi selon laquelle la sentence est équivalente à l'offense.
HISTORIQUE

Avant le Talion, il existait des lois primitives basées sur le principe de la vengeance personnelle.
La loi du talion apparaîtrait dans le code d'Hammourabi, roi de Babylone (1792-1750 avant JC). Un célèbre texte de loi mésopotamien conservé sur une stèle que l’on peut admirer au Louvre.
On retrouve également le talion en Grèce archaïque et à Rome (au Vème siècle). Puis le talion est remplacé par des condamnations financières.

CHRISTIANISME
Face à la loi du Talion, l'attitude de Jésus était radicalement opposée.
Bible (Traduction de Louis Segond), Nouveau Testament, Evangile selon Mathieu, Chapitre 5 :
38. Vous avez appris qu'il a été dit : oeil pour oeil, et dent pour dent.
39. Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu'un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l'autre.

ISLAM
Dans le Coran (Traduction Kasimirski)
Cette loi est évoquée à plusieurs reprise dans le Coran :
Sourate 17 35. Ne tuez point l'homme, car Dieu vous l'a défendu, sauf pour une juste cause ; celui qui serait tué injustement, nous avons donné à son héritier le pouvoir d'exiger une satisfaction ; mais qu'il ne dépasse point les limites en tuant le meurtrier, car il est déjà assisté par la loi.
Sourate 2
173. 0 croyants ! la peine du talion vous est prescrite pour le meurtre. Un homme libre pour un homme libre, l'esclave pour l'esclave, et une femme pour une femme. Celui qui obtiendra le pardon de son frère sera tenu de payer une certaine somme, et la peine sera prononcée contre lui avec humanité.
174. C'est un adoucissement* de la part de votre Seigneur et une faveur de sa miséricorde ; mais quiconque se rendra coupable encore une fois d'un crime pareil sera livré au châtiment douloureux.
190. Le mois sacré pour le mois sacré. S'ils vous attaquent dans l'enceinte sacrée, agissez de même par droit du talion. Quiconque agira violemment contre vous, agissez de même à son égard. Craignez le Seigneur, et apprenez qu'il est avec ceux qui craignent.
Sourate 5
42. Vous couperez les mains des voleurs, homme ou femme, en punition de leur crime. C'est la peine que Dieu a établie contre eux. Il est puissant et sage.
49. Dans ce code nous avons prescrit aux juifs : Ame pour âme, œil pour œil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent. Les blessures seront punies par la loi du talion. Celui qui, rece­vant le prix de la peine, la changera en aumône fera bien ; celui qui servira d'expiation de ses péchés. Ceux qui ne jugeront pas d'après les livres que nous avons fait descendre sont impies.

Toutefois l'islam conseille le pardon :
Sourate 16
128. Quand vous exercez une vengeance pour des injures reçues, faites qu'elle soit analogue à celles que vous avez souf­fertes ; mais si vous préférez de les supporter avec patience, cela profitera mieux à ceux qui auront souffert avec patience.
129. Prends donc patience ; mais la patience n'est possible qu'avec l'aide de Dieu. Ne t'afflige point à cause d'eux ; que ton cœur ne soit pas dans l'angoisse à cause de leurs machina­tions, car Dieu est avec ceux qui le craignent et font le bien.
Sourate 42
41. C'est la sagesse de la vie que de supporter avec patience et de pardonner.


Trinité : La Trinité est un dogme chrétien très important voire le plus important, il réunit ainsi tous les chrétiens dans cette croyance.
On peut donc dire que les chrétiens croient au Père, au Fils et au Saint Esprit qui sont ensemble le Dieu unique.
Le mot de Trinité lui-même n'apparaît que vers 180 chez Théophile d'Antioche (d'après Joseph Doré).

LA TRINITE DANS LA BIBLE
Dans la Bible, la trinité est évoquée dans l'Evangile selon Matthieu, dans la toute dernière phrase (chapitre 28) :
19. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit,
20. et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde. (traduction de Louis Segond, protestant, 1910)

LA TRINITE ET LES MUSULMANS
Le Tawhid, c'est à dire l'unicité de Dieu, est sans doute le dogme musulman le plus important. Et il y a souvent une incompréhension entre le chrétiens et les musulmans sur cette question de la trinité. Pourtant, les chrétiens et les musulmans croient bien en l'unicité de Dieu.




Haut de la page-[menu précédent]



NOMBRE DE VISITEURS ACTUELLEMENT
EN VISITE CE JOUR SUR MOSAIQUE