miroirs-LE PEINTRE KAREN KILIMNIK
Cliquez ici pour découvrir le Journal Mosaïque de ce mois


KAREN KILIMNIK
Née en 1954 à Philadelphie (USA) où elle vit et travaille.
Artiste à l'univers très singulier, Karen Kilimnik se fait connaître dans les années quatre-vingt-dix par le biais de ses installations décalées, dans lesquelles elle met en scène des personnages inspirés de la réalité ou fruits de son imagination dans des décors aux allures théâtrales.

Mythes et légendes, personnages tirés de films ou de romans - 'Prince Desiree on a Break From Sleeping Beauty out at Petrossian's for Dinner' - figures historiques - 'Marie-Antoinette de sortie pour une promenade au Petit Hermitage, France, 1750' - ou personnalités publiques - Leonardo DiCaprio, Paris Hilton - peuplent le monde de Karen Kilimnik, qui propose un voyage onirique et fantastique. Outre ses fantasmes, l'artiste mobilise ses références à la peinture classique en revisitant des genres tels que la nature morte, le portrait, les scènes bucoliques ou encore les paysages.

L'oeuvre de Karen Kilimnik s'inscrit dans la continuité d'un procédé baptisé 'period rooms' par les Anglais, et qui qualifie l'élaboration de salles à thèmes dédiées à une époque, une personnalité, un style, etc. Mêlant les oppositions avec pertinence, Karen Kilimnik renouvelle la conception de l'art contemporain en l'inscrivant dans la réalité quotidienne et en faisant appel à l'imaginaire de chacun.


Empruntant ses sujets à la littérature, à la musique, au ballet autant qu'aux maîtres de la peinture ancienne (Reynolds, Gainsborough, Constable, Goya), Karen Kilimnik, artiste américaine particulièrement remarquée pour son installation au Palazzo Tito lors de la dernière Biennale de Venise (2005), est fascinée par l'univers des contes et légendes autant que par les icônes de la culture pop contemporaine.
Elle recrée des 'intérieurs' à la fois intimes et fantasmés associant sculptures, peintures, lumières et sons. Dans le parcours de l'exposition, le spectateur pourra découvrir une oeuvre inédite, 'The Grotto', s'inspirant des jardins architecturés de palais fastueux.

Une soixantaine de peintures et dessins révèlent les thématiques de prédilection de l’artiste : portraits de princes et princesses imaginaires, chevaux, paysages nocturnes, châteaux, natures mortes. Inspirée par la « Vieille Europe » mais libre à l’égard de tout historicisme, l’artiste interprète et déconstruit les mythes à travers fantasmes et appropriations.



UN CONTE COULEURS DE L'IMAGINATION
Cliquez ici !


Haut de la page-[menu précédent]


NOMBRE DE VISITEURS ACTUELLEMENT
EN VISITE CE JOUR SUR LES SITES WEB MOSAIQUE