miroirs-l'Islande
Cliquez ici pour découvrir le Journal Mosaïque de ce mois
La plus faible densité de population d'Europe pour ce pays volcanique (130 volcans en activité !) de 300 km par 500 km. 80 % du territoire est inhabité et la grande majorité de la population se concentre le long de la côte sud-ouest.
Malgré une altitude moyenne de 500 m, certains volcans atteignent les 2 000 m. Excepté au sud, la côte islandaise et très déchiquetée avec de nombreux fjords. Les glaciers occupent plus de 10 % de l'Islande et les sources chaudes sont nombreuses (800 environ).
La pêche demeure l'activité principale de l'île sur laquelle à peine 1 % des terres sont cultivables. L'Islande est un pays où l'espérence de vie est parmi la plus longue; il possède aussi l'un des plus forts revenus par habitant.


L'Islande est située au milieu de l'Atlantique sur le fossé d'effondrement entre l'Europe et l'Amérique. D'où le grand nombre de tremblements de terre et de volcans. Environ 10% de l'île est par ailleurs recouverte de glaciers.

L'Islande compte de nombreux geysers (ce mot étant lui-même d'origine islandaise), et l'abondance d'une telle énergie géothermique fait que la plupart des habitants ont accès à l'eau chaude et au chauffage domestique pour des prix très modiques. L'électricité, de même, est produite facilement grâce aux nombreuses rivières et chutes d'eau, utilisés par l'industrie hydroélectrique.

Les côtes de l'île sont truffées de fjords, au sein desquels la plupart des agglomérations sont situées : les terres intérieures, ou "Hautes Terres d'Islande", sont en effet constituées principalement de déserts inhabitables.

Les principales villes du pays sont Reykjavík, Keflavík (lieu d'implantation de l'aéroport international) et Akureyri.
La plupart des habitants vivent à Reykjavík et dans les environs. L'Est ne compte que 12 000 habitants, vivant exclusivement de la pêche.

L'île de Grímsey, sur le cercle polaire arctique, constitue le lieu habité le plus septentrional d'Islande.

Contrairement au Groenland voisin, l'Islande est considérée comme faisant partie de l'Europe, et non de l'Amérique.
En janvier 2006, la population atteignit les 300 000 habitants.


LE POUVOIR POLITIQUE
Le parlement islandais contemporain, l'Althing, fut réinstitué en 1845, à l'origine en tant qu'organe consultatif auprès du roi de Danemark Christian VIII.
Cette nouvelle institution fut considérée comme une réincarnation de l'ancien Althing, fondé en 930 et démantelé en 1800 par la monarchie absolutiste danoise. Jón Sigurðsson a beaucoup œuvré pour l'indépendance de son pays et a choisi Reykjavík comme siège de l'assemblée (et non plus Þingvellir). L'Althing comprend aujourd'hui 63 membres, élus par les citoyens tous les quatre ans.

Le président de la république, quant à lui, joue surtout un rôle honorifique : en tant que chef de l'État, il est le représentant du pays à l'étranger. Il est élu tous les quatre ans. Olafur Ragnar Grimsson, qui occupe ce mandat depuis 1996, a été réélu en juin 2004. L'étendue théorique des pouvoirs détenus par le président fait régulièrement l'objet de débats parmi les juristes islandais : tandis que certaines dispositions de la Constitution lui donnent plusieurs importantes prérogatives, d'autres articles adoptent en effet une orientation contraire.

Le chef du gouvernement est le premier ministre : avec le reste du cabinet ministériel, il assume le pouvoir exécutif. Le gouvernement, en théorie, est désigné par le président de la république à la suite des élections parlementaires. En pratique, néanmoins, ce choix est effectué par les partis politiques qui, en fonction des résultats électoraux, se mettent d'accord sur l'identité des ministres et la distribution des portefeuilles. C'est seulement en cas de désaccord persistant entre les partis que le président serait amené à désigner lui-même les ministres, situation à laquelle la république n'a encore jamais été confrontée.

Les gouvernements islandais ont presque toujours consisté en une coalition de deux partis ou davantage, étant donné que la majorité des sièges de l'Althing n'a jamais été détenue par un seul parti politique.


VOYAGER
Un voyage en Islande, terre des extrêmes et des contrastes, à la limite du cercle polaire, est l'occasion d'une fabuleuse leçon de géologie.

Volcans, glaciers, champs de lave, zones géothermiques, plages de sable noir composent des paysages sauvages qui, selon le temps et l'éclairage, évoquent le début ou la fin du monde.
Sols craquelés, soulevés, bouleversés, laissant apparaître par endroits les entrailles de la terre, l'Islande était considérée autrefois comme la porte des Enfers.
Et pourtant quelque 270 000 habitants vivent sur la 2e île d'Europe, dans de paisibles villages côtiers, fiers d'être ancrés à une île dont la découverte ne peut laisser indifférent. Car, à l'image de son relief et de ses couleurs tranchées et crues, l'Islande ne peut inspirer que des sentiments entiers.

En un mot, une destination unique (et on pèse nos mots) pour le routard amoureux de nature et de solitude, et des paysages que l'on conserve longtemps en mémoire.

SKOGARA
vec Jokulsarlon, Skogar est le plus bel endroit de la côté sud.
Sa chute d'eau majestueuse, haute de 60 m et large de 20, est à la fois effrayante et terriblement accessible. En remontant le lit du torrent, on peut l'approcher aussi près que l'on souhaite, sous l'oeil des nombreux oiseaux qui ont installé leurs nids sur les parois abruptes.

A droite de la Skogafoss, un sentier permet d'accéder au plateau. Il mène jusqu'à la vallée de Thorsmörk (le bois de Thor) en passant entre deux glaciers. Il n'est pas nécessaire d'effectuer les huit heures de marche pour admirer le spectacle des nombreuses cascades.

De retour à la Skogafoss, on peut toujours se rafraîchir avec les embruns de la chute. On peut dormir sur le site de Skogar : soit à l'hôtel (cher et souvent plein), soit au camping (avec le bruit de la cascade).
Le pays des volcans et des glaciers
L’Islande est réputée pour ses splendides paysages forgés par la glace et le feu.
Vous constaterez très vite qu’elle n’a pas usurpé
sa réputation. Entre les geysers, les champs de lave et les lacs où flottent des icebergs, côté dépaysement, vous serez servi ! Les parcs nationaux et les curiosités naturelles ne manquent pas sur cette île qui fait seulement 1/5ème de la France …

Reykjavik sera sans doute votre point d’arrivée. La capitale islandaise présente de multiples points d’intérêt. Ensuite, que vous partiez à la découverte de la partie nord ou sud de l'ile, préparez-vous à en avoir plein les yeux. Si vous avez un peu de temps devant vous, vous pourrez remonter tout au nord pour explorer les fjords. Et si le temps n’est pas de la partie, optez, comme le font les Islandais, pour un bain dans une piscine géothermique. Il vous fera oublier en un clin d’œil une journée pluvieuse.

L’île et ses grands espaces mettra au défi les plus sportifs d’entre vous. Randonnées, vélo, équitation ou partie de golf sous le soleil de minuit, vous trouverez largement de quoi vous faire plaisir.
Colonisée par les Vikings au IXème siècle, l’Islande possède une riche littérature qui raconte leurs aventures. Faites un tour dans les musées pour découvrir une foule de choses sur ce peuple, ses dieux et ses légendes. Les Islandais sont des passionnés de littérature et lisent beaucoup. En discutant avec eux, vous découvrirez des gens très attachés à leur pays.
Destination encore assez onéreuse, n’hésitez pas à consulter nos bons plans en ce qui concerne l'hébergement et nos conseils « a faire - a ne pas faire » ainsi que ceux des internautes qui vous ont précédé sur cette « terre de glace ». Si vous allez en Islande entre mai et septembre, vous pourrez assister à divers festivals et fêtes folkloriques. Bien sûr, les fêtes de fin d’année dans la capitale tiennent le haut du pavé.


UN LIVRE POUR COMPRENDRE
"Islande, terre de feu, rêve de glace" entraîne le lecteur dans un monde qui semble sorti tout droit d'un autre temps.Les paysages y sont encore sauvages et préservées.

Dans leur plus naturelle expression, l'eau, la terre, le feu et l'air se déclinent dans toutes les nuances possibles sur cette île boréale.

Cette géologie particulière offre une palette de couleurs incroyables à laquelle Philippe et Fabienne Bousseaud n'ont pu résisté. De cette rencontre inoubliable est né un livre illustré par plus de 192 photos.

Ce livre de photographies dévoile les composantes de ce pays extrême, terre de contrastes intenses.

L'auteur a choisi de faire découvrir ce pays à travers un texte mêlant la mythologie nordique aux descriptions poétiques des lieux les plus emblématiques de l'Islande.
Et cette terre, on le comprend tout de suite, est celle d'une culture assez forte et exigeante pour affronter les extrêmes des éléments déchaînés.

Capture d'un instant ou reflet de l'éternité, ce livre est une invitation au voyage et à la découverte d'une culture, d'une civilisation, d'un pays tout simplement.
Editions : Romain ages Editions, prix : 39.50 euros


Haut de la page-[menu précédent]



NOMBRE DE VISITEURS ACTUELLEMENT
EN VISITE CE JOUR SUR MOSAIQUE