miroirs-l'Irlande
Cliquez ici pour découvrir le Journal Mosaïque de ce mois
Les premières populations sont arrivées en Irlande il y a 9000 ans. La préhistoire est assez mal connue, nos connaissances se précisent avec l'installation des Celtes. Après les celtes, les vikings ont attaqué et ont colonisé la terre. La toponymie, noms de villes, par exemple Dublin, Wexford et Wicklow viennent des vikings.

Après cela les Normands ont colonisé avec beaucoup de succès mais à la fin, ils sont devenus plus irlandais que les irlandais eux-même et Henry VIII d'Angleterre a dû les attaquer pendant les plantations. L'Angleterre a colonisé le pays complètement dès lors et les irlandais à tenter lutter contre les Anglais et il y a beaucoup de révolutions.

En 1921 après une guerre d'indépendance, il y eut partition de l'île : l'Irlande du Sud a gagné son d'indépendance, l'Irlande du Nord est restée dans le Royaume Uni. Haut lieu des traditions celtiques, l'Irlande connaît depuis les années 1980 une mutation profonde malgré l'antagonisme séculaire entre catholiques et protestants.

Le recul de l'influence des Églises, l'arrimage à l'Union européenne - où cohabitent la République d'Irlande et le Royaume-Uni -, enfin les difficultés économiques ont montré les limites des anciens antagonismes et permis d'entrouvrir des perspectives nouvelles pour la paix entre communautés irlandaises. État insulaire de l'Europe occidentale, qui occupe 84 % de la superficie de l'île homonyme située à l'ouest de la Grande-Bretagne , dans l'océan Atlantique .

L'Irlande est séparée de la Grande-Bretagne par la mer d'Irlande , elle-même reliée à l'Atlantique par d'étroits passages, le canal du Nord et le canal Saint-George . Le nord-est de l'île est occupé par l'Ulster , qui fait partie du Royaume-Uni . Indépendante depuis 1921, la République d'Irlande (ou Eire ) est divisée en 26 comtés.

Pays : République d'Irlande (Eire) et Irlande du Nord Localisation : Europe, Atlantique Nord
Superficie : 70 282 km²
Côtes : 2 657 km
Point culminant : Carrantuoohill1 032 m
Population : 4.024.600 (en 2004)
Densité : 56,4hab./km²
Espérance de vie des Hommes : 73 ans (en 2002)
Espérance de vie des Femmes : 78,5 ans (en 2002)
Taux d'accroissement naturel (par 1000 habitants): 31,1
Taux de fécondité : 2,0 (L'Irlande est le pays d'Europe ayant le plus fort)
Population urbaine : 59%
Solde migratoire (par 1000 habitants) (*) : 7,0



L'Irlande est separée entre deux parties
· la République d'Irlande ;
· l'Irlande du Nord.

La république d'Irlande est un état complètement indépendent, avec sa capitale à Dublin. On l'appelle souvent suivant ses noms officiels, " Ireland " en anglais ou " Eire " en gaélique.

L'Irlande du Nord est formée de six comtés dans le nord-est de l'île et sa capitale est Belfast. Elle est, parfois, appelée " le Nord " (surtout par les nationalistes), " les six comtés " ou " Ulster ", car il est formé de deux tiers de la province irlandaise, Ulster. Les nationalistes l'appellent un " statelet " qu'il faut considérer comme une insulte. Les unionistes l'ont souvent appellé une province ou un pays - officiellement, la région n'a pas une description.

L'Irlande du Nord est encore un partie du Royaume Uni, mais sa position est contestée. Les Nationalistes veulent quitter le Royaume-Uni, pour s'intégrer dans la république d'Irlande. Les Unionistes, pour leur part, ont une position qui va à l'opposé. Ce conflit est à la base de troubles dans la région qui s'est étendu de 1969 à l'Accord Stormont. Dès lors, il existait un parlement décentralisé à Belfast mais à cause des conflits entre les nationalistes et les unionistes, il a été suspendu et c'est maintenant le gouvernement du Royaume Uni qui le gouverne directement.


RELIGION ET TRADITIONS
L'Irlande est un pays où la religion est encore très présente. En effet, le divorce n'est légal que depuis 1997 et un réel débat s'amorce sur l'avortement, l'homosexualité et la contraception.
Les pubs tiennent eux aussi leur place, l'authenticité des pubs irlandais est réputée dans le monde entier.

Malgré la séparation politique, beaucoup d'organisations travaillent sur une base tout-Irlande, par exemple l'Union irlandaise de rugby.

GEOGRAPHIE ET CLIMAT
Tout le centre de l'île correspond à une grande plaine accidentée de collines modelées par les anciens glaciers qui, au quaternaire, ont recouvert l'Irlande ; il s'agit de roches moutonnées et polies formées dans la roche du susbstratum, ou de collines morainiques accumulées sous le glacier et nommées drumlins .

Dans les ombilics glaciaires (bassins surcreusés par la glace) subsistent des lacs de taille variable et de nombreuses tourbières, présentes aussi bien dans des dépressions que sur des pentes (on parle alors de " tourbière-couverture "). Encadrant la plaine centrale, des massifs s'élèvent à l'ouest, au sud-ouest (Carrantuohill , 1 041 m), et à l'est où les monts Wicklow , au sud de Dublin, se terminent par des côtes découpées et par de grandes falaises plongeant dans la mer. Climat Le caractère insulaire de l'Irlande, la prédominance des vents d'ouest et la présence du Gulf Stream sont à l'origine d'un climat hyper-océanique, doux, marqué par des pluies abondantes réparties sur toute l'année.

La fréquence des vents rend difficile le développement des arbres. Au-dessus de 300 m, le milieu devient difficile et se caractérise par de vastes tourbières . Le réseau hydrographique se compose de fleuves côtiers. Le plus long, le Shannon (350 km), alimente des lacs et se jette dans l'Atlantique par un estuaire.

L'ECONOMIE
L'Irlande est essentiellement agricole : les agriculteurs représentent encore plus de 15 %de la population active ; l'élevage est l'activité dominante, notamment à l'ouest du pays.

Dans le sud, la culture de l'orge subsiste pour la fabrication de la bière et du whiskey . L'organisation de l'espace irlandais permet de souligner le poids de Dublin où se concentrent un quart de la population de la République et la majorité des sièges sociaux, des banques, des entreprises.

Une politique de développement industriel a été conduite par l'Irish Development Authority . L'agroalimentaire a conquis une grosse part, ainsi, à un moindre degré pourtant que la mécanique et l'informatique.
Le port de Dublin a un trafic de 7 millions de t par an. L'agglomération s'étend de part et d'autre de la baie, et le cœur de la ville, au sud de la Liffey , offre un grand intérêt architectural. Les plaines du centre et du sud sont les arrière-pays agricoles de Dublin. Pays de bocage associéà un habitat dispersé, elles comptent quelques petites villes, telles Cork (130 000 hab.), deuxième ville du pays, et Waterford (50 000 hab.).
Sur la côte atlantique, Galway et Limerick , situées dans des contrées écartées et des plaines, restent modestes, bien que Limerick profite de la proximité de Shannon , ancienne tête de pont vers l'Amérique et qui, aujourd'hui, dispose d'une zone franche aéroportuaire, plate-forme des marchés européens pour les sociétés américaines et japonaises.

À l'ouest, les péninsules constituent autant de contrées plus ou moins perdues, en voie de dépeuplement, où le chômage atteint des taux très élevés. Des régions isolées, où le gaélique est encore d'un usage courant, composent cette périphérie, tels le Donegal , l'ouest du comté de Mayo , les péninsules du Kerry et du Connemara , même si ces deux dernières profitent du tourisme .
Cependant l'Irlande a occupé le premier rang de l'OCDE pour le taux de croissance en 1995 (7 %), 1996 (8 %) et 1997 (10 %). Avec un chômage en recul (15 % en 1993, 9,6 % en 1998) et des exportations en augmentation (+17 % en 1997), l'Irlande doit une grande partie de son succès à ses investissements dans l'industrie informatique et les télécommunications.

L'AVENIR
Très attachés au catholicisme et influencés par l'Église l'Irlande est un pays très conservateur et très libéral.
Mary McAleese, candidate du Fianna Fail à la tête d'une coalition regroupant le Fianna Fail et les démocrates progressistes joue un rôle décisif dans l'accord du 10 avril 1998, signé à Belfast avec le Royaume-Uni et qui organise le processus de paix en Irlande du Nord.

Ratifié par référendum (70 % des voix) le 22 mai, cet accord connaît en 1999 quelques difficultés d'application, le parti protestant unioniste de l'Ulster refusant de constituer un gouvernement avant que les combattants de l'IRA aient déposé toutes leurs armes.

Le 6 mai 2000, à l'issue de négociations entre le Premier ministre britannique Tony Blair, Bertie Ahern et toutes les parties prenantes, l'IRA s'engage à mettre ses armes hors d'usage de façon effective. Si les unionistes l'acceptent, cette déclaration doit permettre le rétablissement de toutes les institutions autonomes de la province, suspendues le 11 février 2000 par Tony Blair.





Haut de la page-[menu précédent]