miroirs-les premiers chars
Cliquez ici pour découvrir le Journal Mosaïque de ce mois




La Grande Guerre a duré quatre ans. Elle a provoqué la mort de huit millions d'hommes. Elle a déterminé l'effondrement de trois empires, à Berlin, à Vienne et à Moscou. Elle a ruiné des provinces sur les fronts occidental et oriental.

Elle a été la première guerre industrielle, celle des inventions techniques incessantes, des productions massives, des mobilisations générales de toutes les ressources humaines, économiques, mécaniques.

Ses victimes étaient de toutes nationalités et de toutes origines, d'Europe, d'Amérique du Nord, des nations du Commonwealth et des peuples colonisés, en Inde, en Indochine, en Afrique.
Elle s'est faite partout, sur terre et sous terre, sur l'eau et sous l'eau, dans les airs.
Elle s'est faite par tous les moyens, des charges de cavalerie aux corps à corps des tranchées, des bombardements aux chars d'assaut, des gaz au phosphore. Le guerrier n'y a plus guère été que le serviteur et la victime de la machine.

De la Grande Guerre sort une Europe absolument différente, épuisée, horrifiée, modernisée de force.
Elle donne forme au monde et ses conséquences, pour certaines, durent jusqu'à nos jours - à l'image de ces champs de Picardie et de Champagne où, chaque année, les labours révèlent des obus intacts, prêts à éclater.

Tout cela - et d'abord les massacres - des monuments le rappellent et le commémorent dans les pays belligérants et sur les champs de bataille, où il ne reste plus que des cimetières. Tout cela, dans chaque pays, les livres d'histoire le disent, après les mémoires et les récits écrits par les survivants en Allemagne, en Grande-Bretagne ou en France.
La photo, pour la première fois dans une guerre mondiale porte témoignage de ce drame.


Commentaires des photos diffusées
- (1) Troupe montant en ligne pour tenter d'arrêter l'ennemi en mars et avril 1918.
La guerre de tranchée est terminée en mars 1918.
A partir de cette date la guerre de mouvement la remplace face aux déferlements des attaques allemandes.

(2) - Espion fusillé : Histoire un peu oublié, en dehors de la célbre affaire Mata Hari. De nombreux fraçais d'origine allemands participèrent à des espionnages pour le compte des allemands.

(3 et 4) - Ballon d'observation plus communément appelé saucisses, permettant le réglage des tirs d'artillerie sur l'ennemi.



(5) - Les premières auto-mitrailleuses en appui aux armées, d'origine anglaises, et souvent en panne.

(6) - Service de santé en pleine action. Très sommaire au début de 1914 (amputations en série), amélioré après les mutineries de 1917.

(7) - Canon de type 105 mm long Schneider

(8) - Voir dossier sur les premiers blindés


Google







Haut de la page-[menu précédent]




NOMBRE DE VISITEURS ACTUELLEMENT
EN VISITE CE JOUR SUR E-MOSAIQUE