miroirs-Cleopatre
Cliquez ici pour découvrir le Journal Mosaïque de ce mois



Personnage mythique Cléopatre a beaucoup séduit les peintres après Jules César. Son histoire prodigieuse a beaucoup inspirée au cinéma, dans la littérature, dans la peinture.



L'altière Cléopâtre pourrait être follement envieuse de Néfertiti, son aînée de plus d'un millénaire sur le trône d'Égypte. Elle n'a pas sa beauté éclatante, mais sa sensualité suscite la même fascination chez les hommes, malgré son nez trop long et sa bouche trop large.
C'est qu'elle avait un magnétisme et un charisme du tonnerre, au point que seul Hérode sut résister à ses charmes exceptionnels et à sa voix suave 'qui assaisonnait tout ce qu'elle disait.' Tout comme Néfertiti, elle s'engage résolument dans son époque et connaît la gloire et la chute. Une vie et après-vie bien remplies, quoi !

Certains écrivains romains, et non les moindres, Virgile, Horace, Properce, Sénèque, Plutarque, emploient les plus vils qualificatifs pour la décrire: perfide, ensorceleuse, lubrique, cruelle, cupide, despote, et cætera, et même Dante qui la voue à l'Enfer.
D'autres louent sa prodigieuse audace, son génie politique, sa vive intelligence, sa vaste culture grecque enrichie d'une connaissance de neuf langues, son pouvoir de séduction, son insoumission aux diktats de Rome ou d'un homme, son désir de protéger l'Égypte et de relever la dynastie Ptolémée. Des auteurs modernes font même état de son féminisme avant la lettre.

Reportons-nous aux années 50 avant J.-C. L'Égypte est encore un pays riche et puissant, avec ses réserves de blé et sa flotte considérable. Sa capitale n'est plus Thèbes ou Memphis, mais Alexandrie, devenue la Mecque culturelle et scientifique depuis la conquête d'Alexandre le Grand et la dynastie des Ptolémées.
Alexandrie est une cité de rêve, avec sa fabuleuse Bibliothèque, son Muséion où se côtoient les plus grands intellectuels, sa haute tour de Pharos, l'une des sept merveilles du monde. C'est le New-York de l'époque.

Mais Rome, la jeune louve qui ne rêve que d'expansion et d'empire, affûte ses griffes. Deux modes de pensée et de civilisation vont s'affronter: l'Orient et l'Occident. Et Cléopâtre, happée par une lutte féroce de pouvoir à Rome, tirera du mieux qu'elle peut ses marrons du feu.



Elle a un curriculum vitæ royal. Née à Alexandrie en l'an 69 avant J.-C, son père est Ptolémée XII, souverain d'Égypte. Ptolémée, le premier de la dynastie, avait été l'ami d'enfance et l'un des généraux d'Alexandre. À sa mort, les généraux s'étaient partagé l'Empire, et Ptolémée avait hérité du royaume d'Égypte. Mais l'ascension de Rome avait forcé ses successeurs à composer avec le nouveau pouvoir romain et à s'allier avec lui.

Au cours des décennies, l'Égypte était devenue de plus en plus dépendante de Rome, au point où le père de Cléopâtre devait payer tribut à Rome pour soustraire l'Égypte à l'occupation romaine. Le sort et la survie de l'Égypte étaient liés aux intrigues, aux conspirations et aux luttes du pouvoir à Rome. Et ça discorde ferme dans la chaumière romaine, à coups de rhétorique au Sénat, sans compter les meurtres, trahisons et spoliations. C'est la politique de l'époque.

À 14 ans, Cléopâtre est témoin de la guerre entre Pompée et Jules César. À la mort de son père, Cléopâtre, âgée de 17 ans, monte sur le trône avec son frère de 10 ans, Ptolémée XIII, qu'elle avait épousé conformément aux coutumes de la succession royale. Après une sournoise lutte de pouvoir, Cléopâtre est évincée.
Après sa défaite, Pompée, protecteur de l'Égypte, se réfugie à Alexandrie. Croyant plaire à César, Ptolémée le fait assassiner. Se servant d'un brillant subterfuge pour tromper la vigilance du méfiant Ptolémée, Cléopâtre s'adresse à César, alors en visite à Alexandrie.

La scène est archiconnue : l'Imperator reçoit en cadeau le fameux tapis oriental cachant le corps bien roulé de la belle Cléopâtre de 22 ans. Elle obtient presto un entretien avec son Jules, dont elle tombe éperdument amoureuse, non sans arrière-pensée politique pour se débarrasser du gênant Ptolémée.
Des troupes romaines sont appelées en renfort à Alexandrie, et après des combats, Ptolémée est défait et tué. Cléopâtre se remarie avec un autre frérot, Ptolémée XIV, et redevient reine d'Égypte.
Elle doit une fière chandelle à César. Elle acquittera la dette au centuple.

Elle entreprend avec César un voyage somptueux de deux mois sur le Nil. Ils visitent, entre autres, Dendara, où Cléopâtre est acclamée et divinisée comme pharaon, le nec plus ultra des honneurs, inaccessibles même à l'Imperator.
Ils deviennent amants. Cléopâtre emménage à Rome, où César lui construit un palais. Elle accouche d'un fils, Césarion.

Il semble que César aurait épousé Cléopâtre s'il n'avait succombé en plein Sénat sous les stylets de Brutus et de Cassius en s'exclamant de surprise: " Tu quoque, fili! " Son rêve effondré, Cléopâtre revient à Alexandrie, Ptolémée décède, remplacé par Césarion, qui devient co-régent d'Égypte.

Petite parenthèse cinématographique. Dans le film de Mankiewicz, Cléopâtre, jouée par Liz Taylor, défend devant le fin César les valeurs d'Aristote, de Platon, de l'Egypte pharaonique et même de la Bible face à la barbarie romaine. Le réalisateur l'institue apôtre et gardienne des arts et du savoir, en plus de souligner son luxe tapageur et son ardeur érotique.

À Rome, Octave et Antoine, héritiers de César, se partagent l'Empire en deux. Le jeune Octave, qui hérite de la partie occidentale de l'Empire, ne fait pas le poids face à l'influent et expérimenté Antoine, qui s'attribue la riche moitié orientale, dont l'Égypte. Deux caractères, deux philosophies, deux visions, deux puissances. Bref, tout les différencie.

Octave, 19 ans, seul fils légitime reconnu de César, que Cicéron appelle " le petit jeune homme " à cause de son apparence chétive, dissimule une intelligence politique et une volonté tenace.
Il incarne les vertus d'austérité, de simplicité et de rigueur, s'instituant le gardien des coutumes et des traditions romaines. Mais il rêve secrètement d'une monarchie absolue, sous le couvert des institutions de la République.

Antoine, 42 ans, maintenant le personnage le plus puissant, incarne les vertus helléniques et aspire à faire revivre l'empire d'Alexandre le Grand. Le civilisation grecque est bien implantée à Rome. Il a besoin de Cléopâtre, la dernière représentante légitime du conquérant grec. Il adhère à la mystique de divinisation et de faste des souverains égyptiens. Ce couple est vraiment fait pour s'entendre, et pas seulement dans la litière.



Cléopâtre choisit le parti d'Antoine. Les deux deviennent amants. Cette alliance crée un remous à Rome. Les Sénateurs accusent Cléopâtre de tous les péchés d'Israël. Octave utilise habilement cette colère en l'attisant par une virulente propagande contre Cléopâtre. Pour la plupart des Romains, il est impensable qu'une femme puisse gouverner un État.
Cette campagne de désinformation est en fait dirigée contre Antoine. La démonisation de Cléopâtre est tellement réussie qu'elle sera reprise par les écrivains tout au long de l'Empire romain. Je vous en livre un spécimen :

" Que dire de cette femme qui, naguère, apporta l'opprobre à nos armes, de cette prostituée qui s'offrait à ses esclaves et qui, pour prix de ses faveurs, exigeait de son impudique époux qu'il lui ouvrît les portes de Rome Fatale Alexandrie, terre fertile en ruse, et toi, Memphis, qu'ensanglantèrent tant de fois nos malheurs, c'est sur votre sol, sur votre grève que Pompée se vit ravir ses trois triomphes…
Oui, la courtisane, reine de l'incestueuse Canope, a eu la prétention d'opposer à notre Jupiter l'aboyant Anubis, de contraindre le Tibre à subir les menaces du Nil. "
Et c'est signé : Properce, poète. Anubis, c'est le dieu égyptien des morts, représenté avec un corps d'homme et une tête de chacal. Comme quoi la plume peut être aussi efficace que le stylet. Cette campagne redoublera d'ardeur lorsque le couple se mariera. Elle atteindra un niveau de fureur lorsqu'Antoine donnera des tranches de l'Empire à Cléopâtre et ses enfants.

Octave est prêt à cueillir le fruit mûr. C'est maintenant un jeune homme aguerri. Il prend les armes contre Antoine et revendique l'Égypte comme province romaine. Ses troupes arrivent près d'Alexandrie. La bataille navale d'Actium scelle la défaite d'Antoine qui, anéanti, meurt de son glaive dans les bras de Cléopâtre. Octave entre à Alexandrie.
Après un entretien stérile avec lui et réalisant qu'il désire l'exhiber comme trophée à Rome, la fière Cléopâtre confie à ses fidèles: " Personne ne me contraindra à figurer dans un triomphe. " La morsure d'un aspic sur son sein met fin à ses jours. Elle a 39 ans. L'Égypte devient province romaine et fief personnel d'Octave. Césarion, le fils de la " reine des rois " et de l'illustre Caius Julius César, est assassiné quelques semaines plus tard sur l'ordre du nouveau maître de Rome, l'empereur Auguste. L'Enfant Jésus naîtra sous son règne et Marie et Joseph se réfugieront en Égypte pour échapper au massacre décrété par Hérode.



La littérature, le théâtre, la bande dessinée, la peinture, la sculpture, le cinéma et la publicité s'approprient du mythe Cléopâtre. Cette fois-ci, son triomphe est total.



Peintures : Elisabetta Sirani, Eugène Delacroix, Mosé Bianchi




LA VRAIE VIE DE CLEOPATRE

Le 15 août de l'an 30 avant JC, Cléopâtre VII disparaît de façon théâtrale.
Recluse dans son palais d'Alexandrie, la reine d'Égypte apprend qu'Octave vient de débarquer.
Le nouveau maître de Rome menace d'enchaîner la reine et de la faire figurer dans son triomphe, à Rome, comme autrefois César le fit de sa sœur Arsinoé.

Désespérée et seule depuis le suicide de son amant, Marc Antoine, Cléopâtre obtient de se faire livrer un panier de figues... avec un aspic à l'intérieur.
Piquée par le serpent, elle entre à 39 ans dans le paradis des amants malheureux. Ses deux fidèles servantes meurent avec elle pour continuer de la servir dans l'au-delà.
Octave, le futur empereur Auguste, fera inhumer la reine aux côtés de son amant, dans le mausolée qu'elle s'est fait construire (il n'en reste aujourd'hui plus de trace).


Des pharaons de culture grecque
Cléopâtre VII est née en 69 avant JC à Alexandrie, dans la famille royale des Ptolémées.
Les pharaons de cette famille sont aussi appelés Lagides, du nom de Lagos, le père de Ptolémée. Ce dernier était un général macédonien auquel Alexandre le Grand avait confié le gouvernement de l'Égypte.
Après la mort d'Alexandre, il avait restauré au profit de sa lignée le titre de pharaon et pris le nom de Ptolémée 1er Soter (le Sauveur) en installant sa capitale à Alexandrie, ville nouvelle créée dans le delta du Nil par Alexandre.
La culture des Lagides est grecque tandis que la plupart de leurs sujets continuent de pratiquer la langue, la religion et les coutumes des anciens pharaons.

Au 1er siècle avant JC, les Romains se font de plus en plus menaçants pour les États encore indépendants du pourtour méditerranéen.
Pour se concilier leurs bonnes grâces et prévenir l'occupation de son pays, Ptolémée XI Neos Dionysos, dit Aulète, leur livre Chypre en 58 avant JC.
Les habitants d'Alexandrie, indignés, déposent le roi et portent sur le trône sa fille aînée, Bérénice IV.
De retour au pouvoir avec l'aide du gouverneur romain de Syrie, Aulus Gabinius, Ptolémée fait exécuter sa fille.

Reine en séduction
À la mort de Ptolémée Aulète, la couronne d'Égypte revient à sa fille cadette, Cléopâtre, alors âgée de 17 ans.
Conformément au testament paternel, la nouvelle reine doit partager le pouvoir avec son jeune frère Ptolémée XII Philopator (10 ans).
Elle l'épouse selon la coutume lagide mais le mariage n'est pas synonyme de bonne entente !...
En 48 avant JC, Cléopâtre doit s'enfuir vers la Syrie pour échapper à un complot fomenté par son frère et le conseiller de celui-ci, l'eunuque Pothin.
Dans le même temps, le général romain Pompée, qui a été battu par son rival Jules César à Pharsale, en Grèce, se réfugie en Égypte où il compte demander asile aux souverains.
Mais il est traîtreusement assassiné sur ordre de Ptolémée. Le jeune pharaon espère s'attirer les faveurs de César.
Ses serviteurs présentent la tête de Pompée à César lorsque celui-ci débarque à son tour en Égypte, quatre jours après son rival.
Le Romain feint l'indignation et s'empresse de demander ce pour quoi il est venu : de l'argent, beaucoup d'argent, car il en a besoin pour consolider son autorité à Rome. Or, l'Égypte est immensément riche.
Cléopâtre, informée de l'arrivée de César, quitte la Syrie pour Alexandrie. Elle se présente à lui en cachette de son frère et pour cela imagine de se faire enrouler dans un magnifique tapis qui est présenté au général romain comme un cadeau de la reine !

Cléopâtre, qui a 30 ans de moins que César et un immense pouvoir de séduction, n'a pas trop de mal à devenir son amante. Elle donne bientôt naissance à un enfant, Ptolémée-César, que l'on surnommera par dérision Césarion.
Mais César n'a pas que des amis à Alexandrie. Pothin manigance un complot contre lui. Il est découvert et exécuté.
Quant à la jeune sœur de Cléopâtre, Arsinoé, elle rejoint le général Achillas et marche avec lui contre César. Celui-ci n'aura pas trop de mal à la soumettre. Ptolémée XII se noie dans le Nil en combattant aussi les Romains.
Au bout de deux ans, Cléopâtre et son fils rejoignent César à Rome et s'installent dans un somptueux palais (à l'emplacement de l'actuel palais Farnèse).
Cléopâtre amène avec elle son plus jeune frère, Ptolémée XIII, qu'elle a du épouser comme le précédent pour légitimer son pouvoir sur l'Égypte. Une fois à Rome, elle le fait disparaître avec discrétion.
Les Romains soupçonnent leur nouveau dictateur de vouloir épouser l'étrangère et de se transformer en monarque oriental. Lui-même envisage un moment de se faire consacrer fils d'Amon, à l'image d'Alexandre le Grand. Lorsque le dictateur est assassiné, Cléopâtre s'enfuit sans demander son reste.

Pendant ce temps, Rome se réinstalle dans la guerre civile.
Marc Antoine, un ancien lieutenant de César, prend possession de la Grèce et de l'Asie qu'il a reçu en partage lors de la conclusion d'un triumvirat avec ses concurrents Octave et Lépide.

Dionysos et Aphrodite
À Éphèse (Turquie actuelle), Antoine fait une entrée fastueuse, costumé en Dionysos et précédé d'un défilé de Bacchantes et de Satyres (cette assimilation d'Antoine au dieu grec du vin, réputé proche des hommes, a l'heur de séduire les Éphésiens) .
Comme le général a besoin d'argent et de blé pour entretenir ses troupes, il transmet ses demandes à la reine d'Égypte, qu'il connnaissait sans doute déjà pour l'avoir rencontrée dans la demeure romaine de César.
Cléopâtre, après s'être fait prier, décide de se présenter enfin devant Antoine, à Tarse, en Cilicie.
Selon le récit de l'historien Plutarque, «elle se mit à remonter le fleuve Cydnus sur un navire à la poupe d'or, avec des voiles de pourpre déployées et des rames d'argent manoeuvrées au son de la flûte marié à celui des syrinx et des cithares. Elle-même était étendue sous un dais brodé d'or et parée comme les peintres représentent Aphrodite.
Des enfants, pareils aux Amours qu'on voit sur les tableaux, debout de chaque côté d'elle, la rafraîchissaient avec des éventails. Les plus belles de ses servantes, déguisées en Néréides et en Grâces, étaient les unes au gouvernail, les autres aux cordages. De merveilleuses odeurs exhalées par de nombreux parfums embaumaient les deux rives» (chacun reconnaîtra dans cette description les images d'un célèbre album d'Astérix ;-).

Antoine se rend sur le navire. Ébloui, le sémillant quadragénaire tombe dans les filets de la reine. Les deux amants vivent alors une lune de miel prolongée.
Transi d'amour, Antoine répudie sa femme Fulvie et épouse Cléopâtre. Renonçant à son projet de combattre les Parthes, il s'installe à Alexandrie dans une débauche de fêtes et de faste.
Cléopâtre lui donne deux jumeaux et plus tard un troisième enfant : Alexandre Hélios, Cléopâtre Séléné et Ptolémée Philadelphe !
Mais Antoine ne peut prolonger son séjour alexandrin. Ses partisans, en Italie, sont menacés par Octave et il doit s'en retourner à leur aide. En l'an 40 avant JC, il conclut à Brindes (aujourd'hui Brindisi) une paix bâclée avec son rival et se marie avec la demi-sœur de celui-ci, Octavie.
Quatre ans se passent avant qu'Antoine ne regagne Alexandrie. Le général sort d'une défaite malheureuse face aux Parthes, en Orient. Il apporte son appui à Cléopâtre.
Celle-ci convainc son époux et amant de fonder avec elle un empire oriental rival de Rome. Cléopâtre est couronnée «Reine des Rois». Son fils aîné Césarion partage son titre cependant que ses autres enfants reçoivent des territoires romains relevant de l'autorité d'Antoine : Hélios est roi d'Arménie, Séléné reine de Cyrénaïque et Ptolémée roi d'Asie mineure.

C'en est trop pour Rome. Octave a beau jeu de dénoncer devant le Sénat la menace que fait planer Cléopâtre. C'est ainsi qu'il obtient les ressources pour engager l'ultime combat contre son rival.
Ce sera la bataille d'Actium et la fin tragique des deux amants. Avec Cléopâtre VII s'éteint la dynastie des Ptolémées.
Après la conquête de l'Égypte, Octave rentre à Rome pour ramasser les lauriers... et le pouvoir suprême. Sur les ruines de la République, il fonde l'Empire et devient lui-même l'empereur Auguste.
Par précaution, il fait assassiner Césarion, fils de César et Cléopâtre. Les enfants d'Antoine ont plus de chance car ils sont recueillis par Octavie, la sœur de l'empereur ( !) et Séléné épousera même le roi de Maurétanie, Juba II.




Haut de la page-[menu précédent]




NOMBRE DE VISITEURS ACTUELLEMENT
EN VISITE CE JOUR SUR MOSAIQUE