miroirs-l'Allemagne
Cliquez ici pour découvrir le Journal Mosaïque de ce mois
Longtemps morcelée, l'Allemagne s'est unifiée au XIXe siècle, devenant l'une des grandes puissances européennes. Marquée au XXe siècle par la terrible aventure du nazisme, puis par la division du territoire en deux États opposés, elle a su retrouver son importance économique et s'assurer ainsi une place de choix au sein de la communauté internationale. Sa position géopolitique, encore renforcée par sa réunification, et son développement économique lui assurent un rôle déterminant dans la construction de l'Europe.

État de l'Europe , bordéà l'ouest par la France , le Luxembourg , la Belgique et les Pays-Bas , au sud par la Suisse et l'Autriche , à l'est par la République tchèque et la Pologne .
À l'échelle nationale, la réunification, en 1990, de la République fédérale d'Allemagne (RFA, ou " Allemagne de l'Ouest ") et de la République démocratique allemande (RDA, ou " Allemagne de l'Est ") a produit une nouvelle configuration de l'État allemand. L'unité territoriale pose de nombreux problèmes d'aménagement entre l'est et l'ouest du pays. En effet, il faut harmoniser deux espaces et deux populations qui ont été régis par deux systèmes antagonistes pendant quarante-deux ans.

À l'échelle européenne, la situation centrale de l'Allemagne, l'importance démographique de plus de 82 millions d'habitants et le poids économique du pays en font un partenaire incontournable de l'équilibre géopolitique et des échanges européens. Enfin, la puissance allemande déborde largement ses limites nationales et continentales. Elle joue un rôle majeur dans les grands équilibres économiques et monétaires mondiaux.

Le pays une fois réuni est devenu démographiquement la nation la plus importante de l'Union européenne. Cependant, sa population vieillit et décroît naturellement, et seule l'immigration empêche une baisse de la population.
Population : 83 029 536 habitants (en 2001). 0-14 ans : 15,57 % ; 15-64 ans : 67,82 %; + 65 ans : 16,61 %
Densité : 232 hab./km²
Espérance de vie des hommes : 74 ans (en 1997)
Espérance de vie des femmes : 81 ans (en 1997)
Taux de croissance de la pop. : 2,7 ‰ (en 1997)
Taux de natalité : 9,16 ‰ (en 1997)
Taux de mortalité : 10,42 ‰ (en 1997)
Taux de mortalité infantile : 4,71 ‰ (en 2001)
Taux de fécondité : 1,4 enfants/femme (en 2001)
Taux de migration : 4 ‰ (en 2001)
Personnes d'origine musulmane : 3,2 millions dont 2,5 millions sont turcs (2004)


La population n'augmente plus désormais.
Le taux de natalité ne permet pas de renouveler les générations, car il est moins élevé que le taux de mortalité. Le pays fait depuis longtemps appel aux immigrants pour tenter de garder son poids prédominant en Europe, mais cela ne suffit plus désormais.
Sa population est de 20 millions supérieure à son plus proche voisin, la France, pour le même nombre de jeunes de moins de 25 ans. A moyen terme, le vieillissement de ses habitants amènera l'Allemagne à voir sa population fortement décroitre pour probablement se stabiliser au même niveau que la France.


L'UNIFICATION ALLEMANDE
La réalisation de l'unité de l'Allemagne correspond à l'unification de deux pays de poids inégal en termes démographique et économique. Avec 15,6 millions de personnes en 1994, la population est-allemande représente 24% de la population ouest-allemande (soit moins que l'équivalent de celle de la Rhénanie-du-Nord - Westphalie, Land le plus peuplé d'Allemagne occidentale avec 17,8 millions d'habitants). Pour la même année, le produit intérieur brut est-allemand représente 11,5% du produit intérieur brut ouest-allemand (soit approximativement l'équivalent de celui du Land de Hesse, dont la part atteint 11% mais qui, avec près de 6 millions d'habitants, ne représente que 9,1% de la population de l'Allemagne occidentale).
Après la reconnaissance solennelle et définitive de la ligne Oder-Neisse comme frontière occidentale de la Pologne, l'Allemagne unie couvre une superficie de 356 959 kilomètres carrés (soit 75,8% du territoire du Reich allemand dans les frontières de 1937).



HISTOIRE RECENTE ET POPULATION
Avec une population totale de près de 81,4 millions d'habitants en 1994 (dont 65,8 millions vivent en Allemagne occidentale), elle constitue l'espace national le plus peuplé d'Europe (si l'on ne tient pas compte de l'ensemble eurasiatique que forme la Russie). La densité de sa population atteint 228 habitants au kilomètre carré (265 hab./km2 à l'Ouest, 144 hab./km2 à l'Est).
Cette donnée immédiate ne doit cependant pas faire oublier le déclin démographique qui affecte l'Allemagne plus que les autres pays européens et, plus généralement, que les autres pays développés. Le taux de fécondité y est tombé, à l'Est comme à l'Ouest, aux environs de 1,5 enfant, alors qu'il est de 1,7 enfant en France. Le renouvellement des générations y est donc encore moins assuré que dans le reste de l'Europe. La population proprement allemande (à l'exception des étrangers) vieillit et diminue rapidement. Seuls de gros apports migratoires peuvent freiner ce déclin. Selon des projections démographiques récentes (fondées sur les seules données du mouvement naturel de la population), l'Allemagne aurait entre 70 et 73 millions d'habitants en 2025.

L'ECONOMIE
En 1994, le produit intérieur brut aux prix du marché (aux prix et taux de change courants) de l'Allemagne atteint 2 041,5 milliards de dollars (France : 1 318,9 milliards de dollars).
Il représente alors 9,3% de celui de l'ensemble des pays membres de l'O.C.D.E. (France : 6,8%), 27,5% de celui de l'Union européenne (France : 20,1%), 27,4% de celui des États-Unis d'Amérique (France : 20%) et 40,8% de celui du Japon (France : 29,9%).
    La puissance économique de l'Allemagne repose sur la vigueur de son industrie. Au milieu des années 1990, la situation de celle-ci est très favorable. Depuis la seconde moitié des années 1980, les entreprises ouest-allemandes ont fortement modernisé leurs installations et amélioré leur rendement.
L'amélioration de leur dotation en capital propre a sensiblement accru leur capacité d'investir dans des équipements, des procédés et des produits nouveaux, et d'assumer les risques qui y sont liés. À l'Est, la reconstruction industrielle est en bonne voie. L'appareil industriel allemand est le plus puissant d'Europe. Il est irrigué par un système bancaire efficace. Il est soutenu par l'action des pouvoirs publics.

UN PROFOND MECONTENTEMENT
La montée du chômage, la remise en cause générale des droits sociaux entraînent un mécontentement général traduit par la défaite de l'alliance Verte, Social démocrate dans toutes les récentes élections tégionales et nationales et laisse augurer une future alternance.




Haut de la page-[menu précédent]